Chantier au cœur de Zurich
Chantier au cœur de Zurich

Chantier au cœur de Zurich

Depuis quelques mois, le site du dépôt de tram du Hard est en plein chantier. Le dépôt de tram existant est rénové et agrandi, et un nouveau lotissement communal va également voir le jour. La société Marti AG, Bauunternehmung de Zurich est responsable de la réalisation des travaux.

Le chantier est situé entre la Limmat, le Hardbrücke et la très fréquentée Hardturmstrasse. La phase 2 du projet de construction « Nouveau dépôt de tram et lotissement du Hard » se déroule ici depuis juin 2021. Le dépôt de tram existant, datant de 1912 et classé monument historique, est partiellement rénové, l’extension adjacente va elle être dotée d’un hall de dépôt moderne. Ce dernier abritera à l’avenir les zones de préparation, de maintenance et de réparation, ainsi que les locaux d’exploitation et de service de l’entreprise de transports publics de Zurich (VBZ). Ce nouveau hall est bordé au sud et au nord par les bâtiments socles/townhouses de quatre étages qui offriront de l’espace pour des commerces et des logements. Deux immeubles de 22 et 23 étages au total, d’une hauteur d’environ 70 m, vont également être construits. Dans la cour intérieure, entre les townhouses et les immeubles, un espace polyvalent doit être créé pour les habitants de ce nouveau lotissement au-dessus du plafond précontraint du hall de dépôt.

Depuis l’été, différents services de Marti Zurich sont à l’œuvre ici. Lors de la phase 1 de la construction, le service des travaux spéciaux de génie civil a déjà mis en place plus de 100 pieux de perçage. Environ la moitié de ces pieux soutiennent la zone des futurs immeubles. De plus, chacune des trois grues est soutenue par quatre pieux. Une équipe de réfection de bâtiments travaille déjà à la réfection des anciens halls de dépôt existants. Ils suppriment le sol actuel, créent des tubes d’évacuation pour les bâtiments d’habitation et construisent ensuite une nouvelle dalle. De plus, toutes les anciennes conduites de service de ce hall classé monument historique doivent être rénovées. La construction de bâtiments constitue la partie la plus importante de ce projet. Ici, les travaux de gros œuvre du sous-sol battent leur plein. Un nouvel épandeur giratoire est utilisé pour le bétonnage, il peut être déplacé sur le chantier si besoin et offre plus de flexibilité. Une fosse à tramway est en cours de construction dans le sous-sol du nouveau hall de dépôt. Celle-ci permettra d’effectuer la maintenance des trams par le bas. Dans les zones bordées, les sous-sols des bâtiments socles et des immeubles sont construits. Dans les sous-sols des immeubles, on remarque la part supérieure à la moyenne d’armatures ainsi que des croisements de murs massifs.

Avant la phase active de construction, l’équipe BIM de Marti Zurich a créé un modèle de l’ouvrage pour l’élaboration de l’offre. Ce modèle de travail a également été extrêmement utile pour la préparation des travaux ultérieure, les relevés de masse ainsi que la planification du déroulement des travaux et de la logistique. En effet, anticiper la planification est essentiel ici, les défis logistiques du chantier sont importants. La Hardturmstrasse adjacente est l’une des rues les plus fréquentées de Zurich, ce qui limite les possibilités et les horaires de livraison. Les livraisons de sable, de ciment et de gravier pour l’installation de bétonnage, en particulier, doivent être chronométrées à la minute près, ce qui n’est pas chose aisée pour les chauffeurs de camion au milieu du trafic urbain.

Les derniers trajets en tramway au départ du dépôt du Hard ont eu lieu en janvier 2021, les portes ont ensuite été fermées. Le projet doit être achevé en 2025/26, le nouveau dépôt de trams pourra alors être mis en service.

« Nous installons ici environ un tiers d’armatures de plus que pour un bâtiment conven­tion­nel. Cette armature renforcée se poursuit jusqu’au cin­quième étage afin d’ap­por­ter une stabilité maximale aux deux tours d’ha­bi­ta­tion. »
Max Ricci,
CONDUCTEUR DE TRAVAUX, MARTI ZURICH

FAITS CONCRETS

  • 34 000 m³ de béton
  • 123 500 m² de coffrages
  • 5300 tonnes d’armatures

PARTICIPANTS

Plus d’informations sur le thème :